Quartier des Curiosités

Des critiques cinématographiques et littéraires, des tests de jeux, de la musique, des nipponeries. Bref, un joli concentré de curiosités !


Assassin's Creed III : un nouveau souffle pour la saga ?

Publié par Lys Sombreciel sur 28 Juillet 2015, 18:09pm

Catégories : #Jeux vidéo

Assassin's Creed III : un nouveau souffle pour la saga ?

Ce n'est finalement que plusieurs années après sa sortie que je me suis décidée à jouer à cet opus se focalisant sur le XVIIIème siècle dans les colonies américaines. Longtemps j'avais été rebutée par cet épisode pensant qu'un nouvel Assassin remplacerait difficilement Ezio Auditore mais également que le lieu de l'action ne pourrait égaler l'Italie de la Renaissance ainsi que Constantinople. Afin de vérifier si mes impressions s'avéraient correctes, je me suis donc plongée dans l'aventure proposée par Assassin's Creed III.

 

/!\ Risque de spoils pour ce paragraphe /!\

Si vous connaissez déjà la série, vous savez que le fil conducteur des épisodes se situe en 2012 avec Desmond Miles qui peut grâce à la technologie de l'Animus voyager à travers la mémoire de ses ancêtres Assassins. Cependant ma critique du scénario ne portera que sur l'histoire de Connor Kenway l'Assassin que nous jouons en Amérique (l'action se déroule entre 1770 et 1780), puisque cela fait plusieurs opus que l'histoire « principale » d'Assassin's Creed est partie en vrille ...

On pouvait déjà s'inquiéter de la teneur des propos dans le jeu et pressentir un patriotisme américain exalté ou encore un culte naïf de Washington. Étonnamment le jeu reste très neutre (voir critique) et a l'intelligence de dénoncer l'esclavagisme ainsi que l'oppression subie par les Amérindiens. En effet, on incarne Ratonhnhaké:ton (nommé Connor plus tard je pense que vous comprendrez pourquoi), mi-Britannique, mi-Mohawk qui a grandi au sein de la tribu des Kanien'keha:ka. Un jour un dénommé Charles Lee, un Templier, vient le menacer et brûle son village, Connor perd alors sa mère et comprend la menace extérieure qui pèse désormais sur son peuple. Plusieurs années s'écoulent avant qu'il ne soit frappé par une vision de la déesse Minerve (oui, malheureusement il fallait bien que le scénario refourgue les dieux antiques à un moment donné ...) et décide de trouver Achilles Davenport, un ancien Assassin pour se former.

Ainsi se met en place l'histoire de Connor mêlée à celle du destin des colonies américaines et il faut bien avouer que l'aventure est très prenante ! L'histoire des États-Unis n'est pas forcément connue de tous et on apprécie toutes les données mises à disposition du joueur pour se plonger pleinement dans cet univers et en connaître les moindres détails.

Le personnage peut sembler très naïf aux premiers abords mais c'est justement ce qui le rend attachant et lui permet ensuite de mûrir et de se forger ses convictions. La narration bien rythmée vient également renforcer la solidité du scénario en mettant habilement le joueur dans la peau de l'ennemi : en effet les premières séquences de jeu se déroulent avec le père de Connor : Haytham Kenway, qui n'est autre qu'un Templier ! Ce début permet donc d'exposer peu à peu l'ensemble des Templiers auxquels Connor sera confronté et dévoiler leurs objectifs.

Cet épisode réussit donc à imposer un héros réaliste et intéressant tout en étant pourtant très différent de Altaïr et d'Ezio (les Assassins que l'on jouait précédemment). Ubisoft montre également toute son habilité à développer une aventure captivante et rythmée sur le Nouveau Continent.

Assassin's Creed III : un nouveau souffle pour la saga ?

Mais si ce troisième épisode apporte quelque chose à la saga c'est bel et bien en termes de gameplay. Vous êtes libres d'arpenter les rues de Boston, New York ; de partir chasser et sauter d'arbres en arbres à la Frontière et au domaine Davenport. Les combats restent assez similaires à ce que l'on connaissait mais sont plus dynamiques de part les animations renouvelées et l'IA plus agressive donnant un côté assez jouissif aux affrontements. A noter le rajout de plusieurs armes : le tomahawk, l'arc et la dague à corde. La nouveauté réside aussi dans les QTE (Quick Time Event ou action contextuelle) avec les animaux de la Frontière et du domaine, l'aspect chasse assez développé, et surtout, surtout dans les missions navales ! Le joueur possède un bateau avec son équipage dont Connor est le capitaine, au programme : batailles navales, escortes de navires, chasse au trésor, abordages ! Un ajout qui fait sûrement le charme de cet épisode puisque ces nombreuses missions ne sont pas toutes annexes et l'aspect naval est tout à fait intégré à la trame principale avec un superbe rendu grâce aux animations maîtrisées. Il est également très plaisant de prendre part à de grandes batailles entre Loyalistes et Patriotes sur la terre ferme avec la possibilité de contrôler des canons, des groupes de tireurs mais aussi de se faufiler sur le champ de bataille. Ces ajouts apportent enfin un véritable renouveau à la saga et offrent de superbes scènes d'actions !

Comme toujours vous pouvez recruter des Assassins au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu (six Assassins au total), auxquels vous pourrez confier diverses missions. Toujours pour le côté RPG/gestion, vous pouvez améliorer votre domaine en effectuant des missions avec les PNJ (personnages non jouables) pour développer leurs compétences. Par exemple vous devez trouver les outils du forgeron pour qu'il puisse créer de nouveaux objets, protéger une couturière de son mari violent, etc. Les objets que les habitants du domaine créent serviront à compléter les missions de collectes du jeu mais également de vous faire de nouvelles armes et d'améliorer vos sacoches pour contenir des flèches, balles ou autres. Vous pouvez gérer un véritable empire commercial !

Concernant les autres missions secondaires vous avez les classiques contrats d'assassinats, des missions liées aux Frontaliers avec des légendes américaines toujours bienvenues pour agrémenter l'arrière-plan du jeu, des missions de chasse et de collecte d'objets et bien entendu les missions navales.

Un opus très complet et varié qui ne laisse pas le joueur s'ennuyer et offre une durée de vie d'une quarantaine d'heures si vous êtes un joueur assidu.

Assassin's Creed III : un nouveau souffle pour la saga ?
Assassin's Creed III : un nouveau souffle pour la saga ?

La direction artistique n'est pas en reste notamment pour tout ce qui concerne la Frontière, le fait de se déplacer en forêt étant nouveau dans un Assassin's Creed. Même si elles n'ont pas le charme des villes italiennes, New York et Boston possèdent leurs propres particularités avec l'ajout de tunnels souterrains que l'on peut explorer pour débloquer des déplacements rapides. Les deux villes sont chacune très bien conçues et on prend plaisir à les découvrir et escalader les bâtiments pour s'offrir de magnifiques vues ! Les animations des personnages sont assez fluides et les expressions faciales de plus en plus réalistes. Malgré tout, il demeure plusieurs bugs assez dérangeants lorsqu'ils surviennent en pleine mission et également pas mal de clipping …

Côté bande-son on peut encore saluer le travail de Lorne Balfe qui propose des morceaux très énergiques pour les combats mais aussi de jolies ballades entraînantes pour les tavernes. Le doublage français là encore s'avère à la hauteur (bien que l'on entende parfois des conversations en anglais dans le brouhaha ambiant dans les villes de Boston et New York). Le résultat permet de créer une ambiance sonore très immersive pour le joueur.

Assassin's Creed III : un nouveau souffle pour la saga ?

Assassin's Creed III est l'épisode qui apporte enfin un vent nouveau sur la saga. En faisant le choix de totalement changer son héros et le lieu de l'action, le jeu peut dès lors explorer de nouvelles possibilités de gameplay et proposer une aventure passionnante au joueur. Si le développeur parvient à retirer ses petits défauts au jeu et continue de surprendre le joueur, il est certain que la série a encore un grand avenir !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents